Dresser le profil d’une société

Lorsqu’une société intéressante a été identifiée comme cible, il est utile d’apprendre autant de choses que possible à son sujet, y compris des informations qui semblent sans importance ou sans rapport avec ses activités dans le secteur forestier. Cela est vrai pour toutes les sociétés à quelque stade de la chaîne d’approvisionnement que ce soit.

Ces informations devraient être réunies pour créer le profil d’une société en un seul document. Ce dernier sera amené à se développer au fur et à mesure de la découverte de nouvelles données. Le profil d’une société peut comprendre les informations suivantes :

  • Sa localisation
  • La taille de la société, en termes de volume de bois qu’elle gère, de superficie de concessions/permis d’exploitation détenue, ou de revenus ;
  • Les individus ou actionnaires qui détiennent la société ;
  • Les principaux dirigeants ou directeurs au sein de la société ;
  • Les sociétés affiliées, surtout les holdings ;
  • Ses fournisseurs ou les zones où elle se fournit, et ses clients ;
  • Ses liens avec d’autres sociétés ou individus, et en particuliers avec les hommes politiques ;
  • Les sources de financement de la société. Est-elle par exemple dépendante de prêts bancaires ou d’autres instruments financiers?

La plupart des informations nécessaires pour créer un profil de société se trouvent sur Internet [voir Les sources d’information en ligne]. Si une société est cotée en bourse, elle publiera pour la bourse nationale des valeurs ou dans ses rapports annuels des informations utiles. Les sites Internet des sociétés, les rapports de médias (y compris les revues financières et commerciales), les documents et permis publiés par le gouvernement ou les plateformes d’achats de produits du bois sont autant de sources d’information en ligne. Dans certains cas, il est possible qu’il existe peu d’informations en ligne, mais les informations peuvent être obtenues au cours des recherches de terrain, et en particulier au cours des entretiens avec les communautés et les employés [Voir Les recherches de terrain]. Les entretiens menés soit ouvertement, soit sous couvert [Voir Les enquêtes sous couvert] avec d’autres sociétés intervenant dans le secteur, peuvent être révélateurs. Occasionnellement, les sociétés peuvent également être prêtes à livrer des informations sur leurs concurrents.

Comprendre aussi bien que possible la nature d’une société peut fournir de nouvelles pistes d’investigation, notamment en termes de chaîne d’approvisionnement, et révéler d’autres formes d’illégalités. Dans certains États, par exemple, il est illégal pour des personnes étroitement liées à des hommes ou femmes politiques (individus connus sous le nom de « personnes politiquement exposées ») de tirer avantage de l’attribution de ressources naturelles. Cela peut mener à des nouveaux moyens de pression. Par exemple, certaines banques ou fonds d’investissement vont désinvestir ou suspendre leurs relations avec les sociétés exposées à l’illégalité, ce qui peut les inciter à changer [voir Étude de cas 2].

Des recherches en ligne sur les antécédents peuvent permettre de dévoiler non seulement des affiliations politiques et d’autres intérêts commerciaux, mais aussi des activités corrompues ou criminelles dans le passé ou des violations des droits de l’homme ou de l’environnement liées à une concession ou une scierie. Tout cela fournit un contexte précieux à l’enquête. Par exemple, si des intérêts politiques puissants sont impliqués, cela pourrait expliquer pourquoi les exploitants illégaux ont pu agir en toute impunité. Cela peut également aider à identifier les risques que l’on peut rencontrer sur le terrain.