2. L’enquête sur l’exploitation sélective des forêts au Sarawak

En 2009, le fond de pension de l’État norvégien a demandé à Earthsight d’enquêter sur les activités d’une grande société d’exploitation forestière malaisienne dont il possédait des parts. Earthsight a utilisé des documents de référence, des images satellites et des recherches sur le terrain pour révéler toute une série d’infractions commises par la société dans ses zones de récoltes autorisées (concessions) dans le Sarawak :

  • Analyses des documents de référence : Les évaluations d‘impact environnemental de l’exploitation forestière dans un certain nombre de concessions indiquaient que la société avait débuté l’exploitation des forêts de seconde venue avant que les évaluations aient été publiées, ce qui une infraction aux règlements.
  • Comparaison des documents de référence avec les images satellites : Les annexes des évaluations d‘impact environnemental fournissaient des cartes détaillées des concessions. Ces dernières ont été comparées avec les images satellites récentes, qui ont été filtrées à la volée pour pouvoir voir clairement les dégâts causés par l’exploitation sélective récente. La comparaison de ces deux ensembles de données a révélé des preuves d’exploitation illégale en dehors des limites des concessions et dans des zones interdites à l’intérieur des concessions.
  • Observations sur le terrain et entretiens : Les observations sur le terrain ont permis d’obtenir des preuves des infractions suivantes : coupes illégales dans les zones tampons ripicoles, exploitation d’essences protégées, pollution des cours d’eau avec des débris des coupes et défrichement illégal au-delà des limites autorisées le long des pistes forestières. Des entretiens avec les exploitants forestiers et les employés des camps forestiers ont par ailleurs permis de rassembler des preuves de récolte illégale d’essences protégées, de coupes sous diamètre et de marquage frauduleux des grumes.

Les informations[i] obtenues ont conduit le fond de pension norvégien à inscrire la société sur une liste noire. Elles ont également été utilisées de façon répétée par les ONG faisant campagne pour le changement au Sarawak.

[i] Council on Ethics, The Government Pension Fund Global, Recommendation of 22 February 2010, https://www.regjeringen.no/globalassets/upload/FIN/etikk/Recommendation_Samling.pdf