3. Le défrichement avant l’obtention des permis

Au cours d’une enquête en Indonésie, les ONG Environmental Investigation Agency (EIA) et Jaringan Pementau Independen Kehutana (JPIK) ont repéré le défrichement à grande échelle d’une zone forestière que les cartes du gouvernement obtenues préalablement indiquaient comme ne faisant pas l’objet des permis requis.  EIA et JPIK ont pu découvrir le nom de la société opérant dans la zone et identifier le bois récolté dans la concession et déplacé vers des scieries voisines. Toutefois, les bases de données des gouvernements ne comprenaient pas les permis pour la concession en question. Après plusieurs mois, une évaluation d’impact environnemental de la concession a été obtenue, non auprès de sources officielles mais dans un village près de la concession. Elle comprenait des cartes indiquant les limites de la concession qu’un analyste en SIG a pu numériser. La superposition de ces limites sur plusieurs images satellites Landsat a permis de montrer le mois où le défrichement a commencé et la surface de forêt défrichée sur une durée de plusieurs mois. EIA/JPIK ont obtenu confirmation du Ministère de l’environnement et des forêts que la société n’avait aucun droit légal de défricher la forêt.